La Rédac’ était là #2 Gawad Kalinga, un bel exemple d’entrepreneuriat social

Le mardi 16 octobre 2018, Optimize ainsi que le Bureau De l’Humanitaire ont eu la chance d’accueillir au sein des locaux de Toulouse Business School, les représentants de l’ONG Gawad Kalinga. L’occasion pour nous de les remercier encore une fois pour ce moment de partage.

Pour beaucoup d’entre nous encore l’expression “entrepreneuriat social” paraît être antinomique, à tel point qu’il semblerait difficile d’envisager l’entrepreneuriat comme une vraie valeur ajoutée pour la société civile. Pourtant cette notion encore confuse pour beaucoup, prend tout son sens avec Gawad Kalinga. En effet, le but ultime de l’ONG est de faire sortir de la pauvreté – à travers la création d’entreprises solidaires –  30 millions de Philippins d’ici 2024.

Depuis sa création en 2003, Gawad Kalinga est devenue la plus grande ONG des Philippines grâce à ses actions de grande ampleur. L’objectif est de responsabiliser les individus en les rendant maîtres de leur destin, c’est-à-dire aider les Philippins à briser le cercle vicieux de la pauvreté car c’est avant tout un problème de comportement. L’Humain est au coeur de leur projet. Gawad Kalinga met au service des populations les compétences des bénévoles afin de redonner aux Philippins la dignité et la confiance qu’ils méritent. Le proverbe “donne un poisson à un homme qui n’a rien à manger, il n’aura pas faim pendant un jour, apprends-lui à pêcher et il n’aura plus jamais faim” reprend alors tout son sens avec Gawad Kalinga.

Un programme holistique

Le programme de l’ONG se compose de 7 chapitres basés sur des valeurs humanistes telles que:

  • La construction de maisons dans les villages
  • La sécurité alimentaire
  • L’éducation notamment dans les villages les plus reculés
  • La santé
  • L’environnement à travers, par exemple, le traitement des déchets
  • La promotion de l’entrepreneuriat social
  • La promotion de valeurs humanistes

Un vrai pouvoir d’action grâce aux grands groupes

Pour financer tous ces projets, l’association Gawad Kalinga peut compter sur le soutien de grands groupes. Par exemple, les passagers d’Air France ont  la possibilité de convertir leurs points de fidélité FlyingBlue en dons pour l’ONG. Tout comme l’entreprise Air Liquide, leader mondial du gaz, qui fait bénéficier aux pêcheurs de leurs nouvelles technologies afin de mieux gérer la chaîne du froid, ou encore Sanofi qui aide les Philippins à collecter des données médicales dans un pays où l’on dénombre 1 médecin pour 37 000 habitants !

D’autre part, Gawad Kalinga peut se féliciter d’agir quotidiennement auprès des familles philippines, par exemple, une entreprise de peluches a vu le jour grâce aux compétences en couture des femmes de villages philippins. De même, une école de jeunes entrepreneurs a été créée, le SEED, donnant, ainsi, aux Philippins l’opportunité de montrer leur propre entreprise . Toutes ces actions n’ont qu’un seul but : rendre  les populations autonomes et ceci passe par l’augmentation de leur qualité de vie (à travers des salaires dignes), par la protection de l’environnement et par  l’économie circulaire. Et, enfin le plus important, l’autonomie des individus passe par la sécurité procurée par des emplois stables, cette dernière permet aux populations de ne plus vivre au jour le jour mais de pouvoir envisager différemment le futur.

Répondre aux clichés liés à l’entrepreneuriat

Ne vous fiez pas aux clichés, l’entrepreneuriat social ne se fait pas au détriment de la qualité des biens et services produits et Gawad Kalinga nous en livre un bel exemple. L’entreprise de peluches Plush and Play, mentionnée plus haut, respecte toutes les normes qualité des jouets européens tout comme l’entreprise philippine Human Nature qui est l’entreprise possédant le plus de labels organiques au monde ! Impressionnés n’est-ce pas ?

Dans un monde qui remet de plus en plus en cause les entreprises – et donc les entrepreneurs – Gawad Kalinga suscite notre intérêt comme en témoigne le silence admiratif régnant durant toutes  les interventions des membres de l’association. Pour en savoir plus sur les actions et les besoins de l’ONG, rendez-vous sur : gk-europe.org/fr/

Marie SELLES

1,999 total views, 7 views today

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *