Se fier  à son intuition? Telle est la question…

L’intuition est souvent désignée comme le must have de l’entrepreneur, mais est-elle fiable à 100%? Mieux vaut-il se fier à son intuition plutôt qu’à la raison? Doit-on considérer cette petite voix qui nous murmure à l’oreille de prendre cette décision (qui peut paraître un peu folle) comme irraisonnée? Prendre des décisions est le coeur du problème: entreprendre n’a de sens que pour faire avancer les choses, c’est en tout cas ce qu’affirme Elon Musk ( à vous de lui conférer la légitimité en la matière). Quel est alors l’intérêt de suivre la raison si celle-ci n’est que le prolongement de ce qui a déjà été fait?

La capacité innovatrice d’une start up est ce qui fait sa force, et c’est là qu’intervient l’intuition, clé du renouveau  et de la sortie des sentiers battus.

Quelques exemples inspirants

Il est clair que suivre son intuition n’est pas toujours une décision très facile à prendre, puisque l’on ne sait pas toujours d’où elle vient. Mais il s’est avéré dans certaines situations, que cette intuition mena certains hommes vers la gloire et le succès. Steve Jobs, entre autres, disait: « ne laissez pas le bruit des avis des autres noyer votre propre voix interne. Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. Quelque part, c’est eux qui savent ce que vous pouvez réellement devenir. Tout le reste est secondaire ». En effet, les choix  qu’il fût emmener à faire, que certains qualifieraient certainement d’incoercibles, le menèrent vers le succès. Remarquez que le rejet de l’extension Flash conçue par Adobe, permettant d’afficher des vidéos ou des jeux sur le web, sur l’iPad en 2010 décidé directement  par l’ancien du groupe Apple, ne fit pas l’unanimité dans le monde des hautes technologies. Pourtant, c’est de cette manière qu’il poussa sa firme à développer ses propres solutions pour se détacher de ce besoin inassouvi. Walter Isaacson explique dans la biographie de Jobs que cet homme a appris à faire confiance à son intuition plus qu’aux calculs des analystes de marché lors d’un voyage en Inde.

L’avis du rédacteur

Je me situerai donc plutôt parmi ceux qui pensent que suivre son intuition est un élément essentiel dans le processus d’entreprise, bien que le risque subsiste. Qu’est ce que créer une start up de A à Z si ce n’est emprunter des chemins douteux qui pourraient potentiellement mener à la victoire?  Je ne pense pas qu’il y ait de bons ou de mauvais choix, seulement des choix qu’il faut savoir soutenir jusqu’au bout pour en extraire le meilleur.

Serez-vous capable de suivre votre intuition et de prendre les risques qu’il faudra pour voguer vers le succès???

Tanguy Munch

713 total views, 3 views today