L’art de prendre l’avion selon SKYdeals

On se perd toujours dans un maquis d’appellations, de sentiments et de sensations lorsque l’on s’attelle à décrire les fois où l’on “prend l’avion”. Pour certains, voler c’est poser son regard sur un spectacle de couleurs ahurissant, enivrant. Vu d’en haut, le soleil maquille de son feu les rivages, les plages et les paysages. Pour SKYdeals et ses fondateurs – Céline Braems et Julien Sivan – il s’agit avant tout d’un marché potentiel, d’un enjeu économique où la beauté lyrique n’a plus lieu. La startup française fondée début 2017 et actuellement incubée au sein de la Station F entend bien tirer profit d’une nouvelle tendance, le “Shoppertainment”.

Le concept est simple : proposer aux passagers bénéficiant d’une connexion wifi à bord de participer depuis leur smartphone ou leur tablette à des ventes privées. Sur l’application, les passagers se voient proposer des services personnalisés, des excursions à prix réduits une fois arrivés sur place… SKYdeals propose aussi des ventes flash lorsque l’avion survole certains pays. En un mot, tout est fait pour pousser le passager à la consommation à des dizaines de kilomètres du sol. L’expérience shopping devient hors du commun.

La startup française profite aussi d’un contexte économique et technologique plus qu’avantageux. Les compagnies aériennes cherchent à diversifier les sources de revenus pour combler les pertes liées à la baisse générale des prix pratiqués sur les billets. C’est enfin un contexte technologique particulier qui veut que les compagnies aériennes cherchent à se digitaliser notamment en implantant le wifi à bord des avions.

Le service a fait ses preuves lors de ses phases de test avec la compagnie French Blue. Air France et American Airlines commencent aussi à se pencher sur cette solution. Le business model semble alléchant : SKYdeals et les compagnies aériennes se rémunèrent sur une commission (à peu près 10%) prélevée sur les ventes réalisées en l’air. L’occasion pour les compagnies aériennes de rentabiliser le coût élevé de l’installation du wifi à bord.

La preuve que l’on ne déconnecte plus, même en mode avion…

Alexis Ditchi

1,699 total views, 7 views today

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *