Présentation d’une success story, celle d’un lycéen nantais n’ayant pas encore le baccalauréat et qui, quelques mois plus tard, se retrouvera finaliste du Google Science Fair. C’est l’aventure rêvée de chaque entrepreneur, créer un objet révolutionnaire dans son garage, participer aux concours les plus prestigieux du monde de l’entrepreneuriat, lever des fonds à hauteur d’1,6 million d’euros, bâtir son équipe et, bien sûr, vendre son produit.

Une jeunesse entrepreneuriale

Dès l’âge de 13 ans, Guillaume Rolland s’inscrit au concours mensuel Sciences et Vie Junior, prix qu’il remportera avec un infuseur de thé monté sur bras robotique. Distinction que cet inventeur remportera une seconde fois à l’âge de 16 ans a l’aide d’un robot permettant de plier facilement les vêtements. Bref, ne nous y trompons pas, le lycéen nantais Guillaume Rolland est inventif. Alors en Terminale Scientifique à Nantes, il se met à créer  sa nouvelle invention dans le garage familial. Et, alors que ses amis révisaient leurs cours de mathématiques, il développe le réveil olfactif, le Sensorwake. Sa création permet à son utilisateur de se réveiller grâce à des odeurs et non plus un bruit sournois et souvent agressif. Les odeurs sont nombreuses et différentes : pomme-cannelle, croissant ou encore biscuit. Le réveil via l’odeur marche 99% du temps, cependant pas de panique si vous ne vous réveillez pas avec l’odeur, une alarme traditionnelle se déclenche automatiquement. Guillaume Rolland a eu cette idée grâce à son père qui travaille en maison de retraite. Un jour, il s’était plaint à Guillaume que beaucoup de personnes âgées n’arrivaient pas à entendre leurs réveils à cause de problèmes auditifs. Maintenant, plus d’excuse ! La prestigieuse école d’ingénieur Centrale Nantes lui ouvre ses portes afin de monter son entreprise. En 2014, il est le premier français à être finaliste du Google Science Fair. Les médias français ont suivi la success story américaine de l’inventeur français et ont couvert l’événement, ce qui lui a permis de se faire connaître (RMC, BFM Business, Europe 1).

L’évolution fulgurante de Sensorwake

Google a flashé sur cette invention en le propulsant finaliste du Google Science Fair, les investisseurs également puisque sa société a levé 1.6 million d’euros sur la plateforme Kickstarter et les clients ne cessent d’acheter son produit. Son réveil est désormais vendu aux quatre coins de l’Europe, aux Etats-Unis et en Asie. L’année dernière, 25.000 réveils Sensorwake se sont vendus, sans compter les odeurs à racheter régulièrement. Sa société s’est associée avec de nombreux hôtels ainsi que des magasins dont le très renommé Harrod’s. Depuis, Sensorwake est devenu Bescent, son équipe est composée de 15 membres et ils ont remporté 17 prix d’innovation dont les Innovation Award (CES) 2016 et 2017. Si vous rêvez de vous réveiller avec l’odeur du croissant, le Sensorwake Trio (la troisième version du réveil) est actuellement en pré-commande sur la plateforme indiegogo !

Ronan DESDOUITS

1,365 total views, 3 views today