iolaCorp, la start-up de jeux vidéo « Made in France »

Le pôle rédaction d’Optimize est ravi de partager avec vous le deuxième article sur les incubés de TBS.

Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter une première start-up soutenue par l’incubateur de TBS:  iolaCorp. Rencontre avec Fabien Terral, étudiant à TBS et président de iolaCorp. Le projet a pris vie il y a 3 ans sous l’impulsion de Gabriel Godard et de Benjamin Collobert.

Qanga, un jeu vidéo « made in France »

Si vous êtes un gamer aguerri et que vous avez envie de tester un jeu vidéo 100% français aux graphiques incroyables, Qanga est fait pour vous !

IolaCorp, studio de développement et d’édition de jeux vidéo, est une start-up française proposant un jeu de survie futuriste : Qanga. Le joueur peut alors se glisser, seul ou en équipe, dans la peau d’un cyborg vivant dans le futur, sur une terre saccagée par l’homme. Ainsi, le but du jeu est de recoloniser la Terre pour assurer la survie de l’espèce humaine.

Qanga est un jeu en réseau s’adressant à des gamers initiés.  Pour le moment le jeu n’est disponible que sur PC mais très bientôt il sera possible de jouer à Qanga sur d’autres plateformes.

Génèse et business plan

Mais avant d’en apprendre plus sur ce jeu novateur, revenons un peu sur l’organisation de cette start-up innovante. IolaCorp regroupe un petit nombre de personnes aux talents multiples : deux ingénieurs, plusieurs développeurs, un graphiste et Fabien Terral, initialement formé à la finance et au droit des affaires. Ainsi, sur leurs fonds propres ils ont décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale !

En parlant de financement, en France il est très compliqué d’obtenir des prêts par les banques pour développer un jeu vidéo, les banques jugent l’investissement trop risqué et pas assez rentable à court terme. Il est également très difficile d’obtenir une aide financière de l’Etat (sans un investissement en fonds propres conséquent), ou bien même du Centre National du Cinéma (CNC), notamment au vu de l’avancement du projet. C’est pourquoi, iolaCorp a dû trouver d’autres moyens pour obtenir des financements. Dans quelques mois, IolaCorp soumettra son projet au financement participatif KickStarter et espère rejoindre les 370 entreprises ayant obtenu entre 50 000 et 3 millions d’euros!

Enfin, il est important de noter que le monde du jeu vidéo est très particulier, il n’est pas facile de pénétrer ce marché. En effet, les barrières à l’entrée sont très importantes, le besoin financement est grand mais peu d’institutions se risquent à prêter de l’argent, et, mais surtout, créer un jeu demande beaucoup de compétences techniques plurielles que très peu de personnes possèdent actuellement.

Qanga à l’heure des réseaux sociaux

Les jeux vidéo sont très à la mode, iolaCorp a donc de nombreux concurrents, de très gros concurrents comme Fornite, APEX ou PUBG mais aussi des concurrents plus petits mais tout aussi performants comme Iumtec et leur jeu futuriste PROTOCORE. Ainsi, pour se faire connaître iolaCorp mise sur la sympathie des gros gamers français qui assureront la visibilité du jeu. Avec l’aide de ces gamers professionnels -souvent très heureux de pouvoir promouvoir des jeux français – iolaCorp pourra augmenter sa visibilité et sa communauté de joueurs, actuellement proche de deux mille.

Insistons aussi sur le fait que pour la start-up, la communauté de joueurs est très importante, la communauté est souvent sondée pour connaître son avis sur le jeu et connaître les modifications qu’elle aimerait que le jeu connaisse.

Face à la violence des jeux vidéo, la réponse juridique de Qanga

De plus en plus souvent critiqués pour leur violence, les jeux vidéo sont au cœur de beaucoup de débats. Face à ces critiques, les concepteurs de Qanga ont décidé de mettre en place une politique de protection du jeune public, afin de les protéger des images qui pourraient les heurter ou des dépenses en ligne. A cet effet, les démarches nécessaires ont été effectué auprès de l’organisme certificateur PEGI pour avoir le logo « 18+ ».

IolaCorp et l’avenir

Une chose est sûre IolaCorp compte bien faire parler d’elle dans le futur ! Elle espère très bientôt pouvoir sortir son jeu sur Playstation et sur Xbox pour toucher toujours plus de joueurs et s’exporter aux Etats-Unis, pays où la communauté gamers est très développée. L’entreprise espère ainsi, qu’un jour, son jeu puisse faire partie du club très fermé de l’e.sport. C’est tout ce qu’on lui souhaite !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page officielle du jeu: https://qanga.iolacorp.com/

 

2,835 total views, 3 views today

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *